Cancel Preloader

DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL DU CAMEROUN : La MAGZI, acteur de premier plan

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Dans la dynamique de relance industrielle du pays, l’organisme occupe une place de choix, à travers la mise à disposition des zones industrielles pour permettre au secteur privé d’éclore son potentiel.

Dans le cadre de la mise en œuvre  de la Stratégie nationale de développement 2020-2030 (SND30) élaborée par l’Etat camerounais le 16 novembre 2020, l’industrie joue un rôle déterminant. Le secteur industriel qui contribue officiellement à hauteur de 13% au PIB national, constitue le chaînon important pour la transformation structurelle de l’économie camerounaise. Pour y parvenir, l’implémentation du Plan directeur d’industrialisation (PDI) s’impose. D’après le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (MINMIDT), Dr. Gabriel Dodo Ndoke, l’opérationnalisation du PDI pourrait permettre au Cameroun d’atteindre le stade de Nouveau Pays Industrialisé (NPI) à revenu intermédiaire. Ce d’autant plus que l’ambition de cette boussole est de faire du Cameroun un pays émergent à l’horizon 2035 et l’usine de la nouvelle Afrique industrielle à l’horizon 2050, en lien avec l’Agenda 2063 de l’Union africaine qui met entre autres un accent sur la transformation des ressources naturelles africaines sur le continent.

A travers le PDI, le Cameroun pourrait accroître la contribution du secteur industriel au PIB, pour la porter à au moins 24% d’ici 2035. L’enjeu ici est de donner un coup d’accélérateur à la restructuration du paysage industriel, à travers la matérialisation, sur le terrain, des trois sanctuaires industriels nationaux définis dans le PDI, à savoir l’agro-industrie, l’énergie et le numérique. Il s’agit là des niches qui, une fois capitalisées, permettront à notre pays de passer à une croissance économique à deux chiffres, de reconquérir des parts de marché, de fidéliser à nouveau les capitaines d’industrie et créer de nouvelles activités génératrices d’emplois et de valeur ajoutée. Par ailleurs, un point d’honneur devra être mis sur la valorisation des cinq piliers industriels structurants que sont: forêt/bois, textile/confection/cuir, mines/métallurgie/sidérurgie.

Dans cette dynamique, la Mission de Développement et d’Aménagement des Zones Industrielles (MAGZI) a une grande partition à jouer. En tant qu’un des bras séculiers de l’Etat en matière d’industrialisation du pays, la société (à capital public suite au décret présidentiel du 24 avril 2019)  dirigée par Christol Georges Manon est investi de la mission d’aménager et de gérer les zones industrielles. Ainsi, en vue d’améliorer la productivité et la compétitivité des zones industrielles, d’accompagner les grands projets structurants et contribuer pleinement à la mises en œuvre de la politique de promotion de transformation structurelles de l’économie du Cameroun, la MAGZi avec l’appui du MINEPAT  a commis une étude en vue de l’élaboration du programme National d’Aménagement et de développement des zones industrielles au Cameroun.

Il s’agit en effet d’une étude qui se propose de formuler un programme opérationnel visant ; la réhabilitation et l’extension des zones industrielles existences, la mise en service et le développement des zones crées et pas encore opérationnelles, l’appréciation des besoins en espace industriel pour l’accompagnement et le soutien au secteur industriel et éventuellement les positions géographique de ces futures zones sur l’ensemble du territoire national.

 En rappel, la création de la MAGZI S.A intervient au terme du processus de réhabilitation de la MAGZI qui avait connu une longue période d’hibernation, victime des effets dévastateurs des plans d’ajustement structurels qui avaient plombé les activités économiques dès la fin des années 1980 et début des années 1990.

 Les activités de la MAGZI ont un effet multiplicateur dans la croissance économique et le développement du tissu industriel du pays. C’est l’organisme qui créé des facilités permettant d’accueillir et d’installer les créateurs de richesses, notamment dans le domaine industriel.

Placée sous la tutelle du MINMIDT, la MAGZI s’attèle de manière pratique à mettre à la disposition des opérateurs (sous forme de location) des terrains partiellement et/ou entièrement ou non, ainsi que certains terrains avec des bâtiments industriels existants. Le concours de la MAGZI est salutaire, dans la mesure où l’industrialisation du pays va monter en grade avec la transformation sur place et à moindre coût des matières premières brutes, jusqu’à présent exportées.

Cellule de Communication

 

kbdmazusine
Author: kbdmazusine

Recent Posts

Recevoir notre actualité

Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit